Blabla n°7 - Votre guide pratique pour la YALC !

Aujourd'hui un nouvel article blabla car j'ai vu avec grand bonheur que la communauté bookstagram français débarquait en force cette année à la YALC ! Je vous ai donc préparé un guide - à la sauce api - pour préparer et vivre au mieux votre séjour !



1. Comment aller à la YALC ? 

La Young Adult Literature Convention (YALC) est un peu le Montreuil de Londres, mais vous enlevez tous les stands avec Tchoupi et autres livres pour tout petit n'enfants. La YALC, comme son nom l'indique, n'est réservé QUE pour la littérature Jeune Adulte déclinée dans tous ses genres (contemporains, fantasy, romance, thriller, etc.).

Elle a lieu chaque année le dernier week-end de Juillet et se déroule dans un énorme bâtiment, l'Olympia London, qui héberge également la London Film & Comic Con (on y reviendra plus tard).

Aller à la YALC, ça s'organise. Pour l'aspect tout à fait pratique, vous pourrez trouver toutes les astuces dans mon 7°. Je vous conseille vraiment de ne pas attendre que les auteurices soient divulgués pour organiser votre voyage car plus vous vous y prenez à l'avance, plus vous pourrez étaler vos différents paiements (transports, hôtels, tickets, etc.). 

Parlons ici des tickets d'accès à la YALC.

Vous pouvez les acheter ici : billetterie

Les billets journaliers : Vous pouvez acheter individuellement vos billets pour chaque journée (Vendredi - samedi - dimanche). Ces billets peuvent par ailleurs être acheté le jour J sur place à la billetterie de l'Olympia. Si vous prenez vos billets YALC, vous pourrez accéder à la London Film & Comic Con à partir de 11 heures du matin (et vice-versa).

Les pass 3 jours : Plus intéressant niveau prix si vous comptez venir plusieurs jours, le pass trois jours vous permet, comme son nom l'indique, de venir assister aux trois jours de la YALC sans contrainte. En plus, si vous faites partie des 500 premiers à l'acheter, vous aurez le droit le dernier jour (le dimanche) à un totebag collector de l'édition annuelle (2019 si vous y allez cette année) et des petits goodies dedans !

avec Tomi Adeyemi, Alice Oseman et Katherine Webber en 2018

2. Les stands et dédicaces

Bien évidemment, tout l'intérêt de la YALC, ce sont les dédicaces. Des auteurices anglo-saxon du monde entier (j'exagère un touuuut petit peu) viennent chaque année promouvoir leurs nouveautés et signer durant de longues heures dans ce four qu'est la YALC. Les plannings de dédicaces sont disponibles bien à l'avance (dès le début de mai) ce qui vous permet de vous organiser non seulement pour savoir qui voir et quand, mais aussi pour lire à toute vitesse les livres d'auteurices présent.es ! Suivez bien le compte twitter de la YALC qui est très actif et publie toutes les nouveautés : @yalc_uk

Les dédicaces à la YALC sont HYPER bien organisées. Vraiment, c'est un bonheur de faire la queue longtemps. Même s'il fait chaud (lol je reviendrai sur ce point plus tard), vous aurez beaucoup d'espace et vous ne serez absolument pas bousculer contrairement aux couloirs serrés que vous avez pu connaître à Montreuil ou à Livre Paris. Une zone entière est dédiée aux dédicaces : une looooongue table (c'est plusieurs collées les unes aux autres en vrai) est installée et chaque file s'installe devant chaque auteurices assis.es. Voilà. Aussi simple que ça. Et tout est bien espacé et ordonné (les anglo-saxons ont un certain sens du respect de la queue ordonnée, CONTRAIREMENT AUX FRANÇAIS).  Si vous avez plusieurs dédicaces en même temps : ne paniquez pas ! Tout se passe généralement assez vite et vous pourrez voir plusieurs auteurices qui signent au même moment. 

Outre la table des dédicaces, le tout petit étage (oui vous verrez c'est vrai minuscule) dédié à la YALC comporte aussi des stands, principalement de maisons d'éditions, et quelques créateurs indépendants (bougies, marques pages). Des très grands stands comme celui de Waterstones vous permettra d'acheter absolument tous les livres des auteurices présent.es aux dédicaces. Ils prennent tous les carte bleus mais n'hésitez pas à prendre quelques livres sterling sur vous, surtout pour les petits stands (sait-on jamais).

Liste des auteurices présents cette année ici ! 

3. Les choses à ne pas manquer à la YALC

Assister aux panels : Avant de partir, checker bien sur le site ou sur le twitter le programme des panels. Durant une heure (ou parfois un peu plus) plusieurs auteurices se regroupent sur scène pour parler de thématiques hyper intéressantes, tournant toutes autour de la construction du récit YA ou la publication. Un must-do surtout si vous voulez poser des questions à vos favs !

Aller chiper des ARC : C'est LE truc à faire à la YALC. Quasiment tous les stands de maisons d'éditions (hormis celui de Waterstones qui est une librairie) vous proposeront tout au long des 3 jours des jeux/concours afin de remporter le saint-graal : une Advance Reader Copy (ou épreuves non-corrigées). Etre rapide et chanceux sont vos seules chances d'obtenir un ARC ! Renseignez vous directement auprès des personnes tenant les stands pour connaître les modalités. Vous aurez probablement besoin de twitter : followez tous les comptes de maisons d'éditions, et mettez des alertes sur les tweets. Dès qu'ils publieront, tenez vous prêt ! Pour avoir assister à des sprints dans la YALC, je vous jure que les lecteurices sont des Usain Bolt quand il s'agit d'obtenir un livre gratos.

Récupérer des goodies : Dénichez des badges, posters, marques pages, carnets et autres petites babioles sur tous les stands ! Vous pourrez en récupérer pour vous, en donner à vos amis, les faire gagner à vos followers, bref n'hésitez pas à vous charger car ils sont gratuits et pèsent pas grand chose dans la valise ! Vous pourrez même les faire signer aussi (pour les posters, les marques pages et les cartes postales).

en promo pour Jack Ryan avec Cécile, Lily et Audrey en 2018

4. La London Film & Comic Con 

La YALC se déroule sur un seul étage (tout en haut) et dispose d'une entrée spéciale réservée pour vous évitez de vous retrouvez dans la queue de la Comic-Con avec les cosplay de Sauron, Fortnite, et Doctor Who (ça prend clairement moins de temps).

Toutefois, vos billets vous permettent d'accéder aux deux étages réservés à la London Film & Comic Con aux étages inférieurs (un étage réservé pour les photocall et les dédicaces, l'autres pour les stands). N'hésitez pas à y aller entre midi et deux, ou en fin de journée quand vous avez terminé car c'est à ne pas manquer !

T-shirts, jeux, funko pop, figurines, dessins, si vous avez la pop culture, les séries, les films, les mangas, ou les comics, vous trouverez forcément votre bonheur dans les nombreux stands. Flâner entre les rayons est un pur bonheur, certains stands sont d'ailleurs extrêmement bien élaborés et vous taperont dans l'oeil. Qui sait ? Vous allez peut être craquer et acheter l'épée d'Aragorn pour offrir à Mamie pour la fête des Grand-Mères.

Les films (enfin surtout les séries) en profite aussi pour faire leur promo ! Ils redoublent d'astuces pour vendre leurs prochaines diffusions et saisons. N'hésitez pas à aller sur leur stand, ils proposent en général des activités ou des jeux, et vous permettront peut être de gagner des goodies ! Ou bien vous pouvez aussi faire des photos dans une voiture de militaire américain comme si vous étiez les Marseillais en Irak comme nous :

Regardez bien aussi la liste des invités (acteurices, figurant.e.s, cascadeur.es, et autre people) : peut être que vous allez appercevoir une starlette qui vous plaît ! Vous pouvez acheter des photoshoot et des autographes avec eux directement sur le site internet. J'avais pour ma part acheter une photo avec Toby Stephens l'année dernière (QUI A ANNULÉ SA VENUE JE L'AIME TOUJOURS MAIS IL ABUSE GRAVE) et je compte bien en profiter de nouveau cette année. Vérifier bien la session dans laquelle vous vous inscrivez (1, 2 ou 3) pour pouvoir vous présenter à l'heure au photocall (le 1 correspondant au matin, le 2 l'après-midi et le 3 la fin de journée). Organisez vous donc en conséquents, surtout si vous avez plusieurs personnes à aller voir le même jour !

5. Où manger ?

OUAIS BAH C'EST IMPORTANT SVP. Vous allez dépenser beaucoup d'énergie durant vos journées alors il faut impérativement vous NOURRIR. Il y a un stand à sandwich à l'étage de la YALC, sinon vous pouvez descendre à la LFCC où vous trouverez d'autres stands divers de nourritures, mais souvent pris d'assaut à l'heure fatidique du déjeuner. Vous pouvez également apporter votre propre pique-nique (attention à la chaîne de froid ! il fait très chaud à l'Olympia) ou vous pouvez aussi prendre un peu l'air et sortir pour trouver un endroit où vous sustenter. Un Prêt-à-Manger se trouve sur le trottoir d'en face, sinon vous avez une large liste de restaurants aux alentours que vous pouvez voir ici : liste de restaurants autour de l'Olympia

6. Que mettre dans son sac à dos ? 

Vos livres : Vous allez voir, quand il s'agit de transporter ses livres, y'en a qui rigole pas. J'ai vu BEAUCOUP de monde transporter leurs livres dans une VAAAAALISE. Oui oui, une valise entière de livres. Si vous en avez beaucoup, et que votre dos ne peut pas supporter une grosse quantité, c'est la meilleure de solutions. Sinon, armez-vous de totes bags pour faire rentrer les livres que vous apportez (il n'y a pas de limite) et les livres que vous comptez acheter sur place (lol gare aux craquages).

Une bouteille d'eau : Je pense que vous l'avez compris : il fait très, très, très chaud à l'Olympia. C'est un four, une succursale des enfers, une cave dans un volcan. Même si tout est extrêmement bien organisé et aéré, vous allez avoir très chaud. Prenez donc une bouteille d'eau et vous pourrez la remplir sur place aux fontaines afin de vous hydrater toute la journée.

Une batterie externe : Vous allez prendre des photos, et utiliser internet. Beaucoup. Alors investissez dans une petite batterie externe si vous n'en avez pas encore, et chargez la bien avant votre venue avant de tenir toute la journée et d'immortaliser tous vos beaux moments.

Un déodorant : Bah je l'ai dit, il fait très chaud quoi.

Une carte bleue et des livres sterling : N'hésitez pas à retirer des sous, certains stands ne prendront soit pas la carte, soit pas les espèces. Le mieux c'est d'avoir les deux sur vous si vous pouvez.

7. Train, avion, logement, transports en commun. 

Train/avion : Que vous partiez de la Gare du Nord, de Bruxelles-Midi, d'un aéroport de France ou d'Europe, vous allez raquer. Voyager en Angleterre, surtout en Eurostar, ça coûte une sacrée besace de gros pesos. Il faut être astucieux et s'y prendre en avance. JE SAIS JE VOUS ÉCRIS ÇA EN MAI PARDON EUKÉ JE SUIS PAS AGENCE DE VOYAGE. En tout cas, si vous partez en avion, n'hésitez pas à utiliser des comparateurs de prix de vol, et prendre des horaires - si vous le pouvez - où les billets seront le moins cher (très tôt le matin, au milieu de l'après-midi ou très tard le soir), en semaine. Si vous prenez l'eurostar, la même astuce fonctionne à ceci-près que vous avez ponctuellement des offres pour des billets à 39 voire 49€. N'hésitez pas à prendre seulement l'aller d'abord, votre retour plus tard pour étaler vos paiements.

Se loger : partir du principe qu'une fois encore, vous allez raquer. Je sais, je suis déprimante. Mais Londres n'a pas démérité son titre de capitale la plus chère d'Europe. Si vous voyagez seul.e avec un petit budget et que vous n'êtes pas hyper regardant sur le confort et l'intimité (lol), je vous recommande l'auberge de jeunesse. Après tout, vous serez toute la journée en extérieur, donc cela peut être une bonne option. Si vous voyagez à plus de 2, je vous encourage à regarder les airbnb qui - selon leurs emplacements - peuvent faire baisser drastiquement la note finale par rapport aux Hôtels. Méfiez-vous des hôtels londoniens qui n'ont pas du tout le même système d'étoiles qu'en France. Vous pouvez vous retrouver dans des deux étoiles qui sont plus des hôtels deux étoiles filantes que des sympathiques Campanile français. Plus on est de fous, plus on rie, donc n'hésitez pas à vous regroupez, à trouver des amis et à partir collectivement. En plus, vous pourrez utiliser l'excuse de "je dois faire pipi" le soir et tout le monde vous préparera à manger ou rangera la vaisselle. C'est pas la belle vie ça ?

Pour la localisation du logement, à vous de voir. Même si c'est le plus pratique, je vous déconseille de loger près de l'Olympia London. C'est nul, y a rien à côté, c'est pas hyper jolie, et pas non plus hyper pratique si vous êtes chargés comme des ânes népalais qui montent vers l'Everest. La meilleure option selon moi est dans le quartier de King's Cross ou de Camden Town. Les prix seront plus que corrects, vous serez à proximité de tous les métros, vous pouvez facilement rejoindre tous les coins de la ville, et vous n'aurez pas à parcourir des kilomètres pour reprendre votre train chargés de livres le dimanche soir ou le lundi.

Transports en commun : Si vous avez décidé de loger un peu loin de l'Olympia, privilégiez le métro, plus direct et plus rapide. Si vous n'en avez pas déjà une, achetez dès votre arrivée une Oyster Card (oui oui, leur carte de transport s'appelle une Huître, Jean-Louis des Petits Mouchoirs est très content). Vous pourrez ensuite la charger avec votre carte bleue ou votre monnaie pour ainsi simplifier vos déplacements. Attention : le métro a un prix à Londres, attendez vous à mettre pas mal d'argent dessus, surtout si vous faites beaucoup de métro. En effet, le prix de votre voyage est décompté suivant les DISTANCES que vous faites, et n'est pas à prix fixe comme à Paris. Vraiment, je mentais pas, Londres c'est un gouffre sans fin de fric. Vous avez également la possibilité de prendre des bus, qui prennent également l'Oyster. Si vous êtes hyper riches (on sait jamais hein), vous pouvez aussi arriver en taxi (ptdr).

Astuce : TÉLÉCHARGEZ CITY MAPPER ! Ils vous calculera absolument tous vos trajets et vous aidera à savoir où et comment voyager le plus rapidement et le plus facilement.


8. Se préserver et profiter ! 

La YALC, et plus particulièrement ce week-end, va être épuisant. Même si vous avez des grandes zones pour vous reposez, il fait chaud, on piétine, y'a du monde. Préservez-vous ! N'hésitez pas à sortir prendre l'air, vous pourrez toujours re-rentrer dans le centre après.

Et bien sûr, profitez de Londres ! C'est un endroit merveilleux même s'il est très cher ! Réservez vous un créneau pour aller à Waterstones à Picadilly, ou même allez voir un Musical dans un théâtre. Vous avez aussi pleins de restos et bars sympathiques pour décompresser après une longue et épuisante journée ! Mon expérience de Londres et de la YALC en juillet 2018 n'aurait pas été si parfaite si je n'avais pas été avec mon petit groupe. Alors surtout profitez de ces moments en groupe si vous voyagez à plusieurs, partagez des moments de rires et de fun, en dehors des murs de l'Olympia !

Allez, on se voit dans 2 mois et demi à Londres !


Api.

1 commentaire

  1. ça donne vraiment envie!!! Je vais au bookcon cette année ça me donne une idée haha

    RépondreSupprimer